In Memoriam

____________________________________________________________________________________________

Je pourrais donner ce titre à cette courte biographie : Jacques Bossière, fondateur du Réseau francophone de la Communion anglicane, vient de nous quitter… Il avait 95 ans. Il disait encore dans une de ses dernières lettres : « …Le Bon Dieu ne semble pas du tout intéressé de me voir encombrer ses antichambres..  » 13Octobre 2014.

Quelle vie… ! Si une plus longue biographie doit être écrite un jour, elle évoquera l’histoire de l’Eglise pendant près d’un siècle.

Religieux prémontré dans l’Eglise romaine, né en 1919, il devient à 27 ans le plus jeune Père Abbé et l’académicien Daniel Rops, qui l’a eu comme élève à Saint Croix de Neuilly a pu le célèbre dans un article de la Croix du 19 Septembre 1947.

La France se relève après les épreuves de la guerre, Jacques Bossière, religieux de son ordre écrit alors un petit ouvrage « Les chanoines réguliers de Prémontré » il propose des solutions …il voit loin… C’est un visionnaire. Abbé de Mondaye, il crée une ferme modèle et se lance dans la fabrication de yaourts ! Nouveautés dans ce monde d’après- guerre difficile à vivre pour tout le monde.

Mais les doutes surviennent…Il demande à réfléchir, quitte sa charge et après un long séjour aux œuvres de l’abbé Pierre, devient professeur de littérature française à l’Université de Yale et prêtre épiscopalien.

Il est aussi l’aumônier de ses étudiants…mais une obsession le travaille. La Communion Anglicane semble «  colonisée » par la langue anglaise et il sait qu’il y a, ici ou là, des ilots de chrétiens anglicans de langue française. Il essaie d’intéresser les autorités à cette réalité mais, il se heurte à l’indifférence, il reçoit de bonnes paroles mais rien ne bouge.

Parvenu à la retraite, il revient à Paris, il est nommé chanoine théologien à la cathédrale de la Sainte Trinité. C’est là que je le rencontre pour la première fois. Il trouve en moi une oreille complaisante…mais il continue à remuer ciel et terre pour que son projet aboutisse. Il trouve alors un missionnaire américain, directeur d’ANITEPAM (African Network of Institutions of Theological Education Preparing Anglicans for Ministry) - (le Rd Léon Spencer) qui comprend son désir et qui l’aide. Une première réunion à lieu au Kénia, à Limuru en 1996, un premier Comité est organisé…Désormais le Réseau se structure. Jacques Bossière publie un petit essai : «  l’âme de l’anglicanisme »,( une édition en anglais : «  Let’s deanglicise Anglicanism – A francophone view point »)  dans lequel il expose les idées qui lui tiennent tant à cœur. Une seconde réunion se tient à Cantorbéry un peu avant la Conférence de Lambeth en 1998, les liens se renforcent, puis ce sera Paris en 2000, Maurice en 2002 et Montréal en 2005. 

Là il passe la main et c’est le Révérend Ogé Beauvoir qui lui succède (actuellement évêque auxiliaire à Haïti), à celui-ci succède Pierre Whalon, évêque en, charge des Eglises Episcopales en Europe. Le Réseau francophone est reconnu par le Conseil consultatif Anglican. Désormais la tâche du vieux laboureur semble accomplie

Jacques Bossière se retire, il continue à donner des conseils et il se lance dans l’opération de la route Révolutionnaire Rochambeau (W3 R) à l’occasion du 225° anniversaire de l’Indépendance Américaine (2006) A l’image de la route de la Liberté en France, il veut que la route suivie par le corps Expéditionnaire Français soit jalonnée de souvenirs concrets. Cette dernière bataille est reconnue et cela vaudra à Jacques Bossière une Légion d’Honneur largement méritée.

Il quitte Paris et se retire en Arizona. Il continue à écrire de nombreuses méditations et c’est là que le Seigneur viendra le trouver le 9 Mai 2015. Il peut alors dire ainsi que Saint Paul : ‘ J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé ma course ». (2 Tim. 4, 7)

Bon et fidèle serviteur, viens dans la joie de ton Maître. Mat. 25, 21.

B.VIGNOT – 12.O5.15

____________________________________________________________________________________________

Bernard Vignot est prêtre vieux-catholique de l'Union d'Utrecht.  


©2017 All Rights Reserved

Powered by Ekklesia 360